Téléchargez le livre :  Le crime de l'omnibus
0%

Fortuné Du Boisgobey

Le crime de l'omnibus

La Gibecière à Mots

Date de publication : 2019-04-02



2,49
Guide des formats
Description

Fortuné du Boisgobey (1821-1891)

"Vous est-il arrivé, le soir, vers minuit, de manquer le dernier omnibus de la ligne qui conduit à votre domicile ? Si vous n’êtes pas obligé de régler strictement vos dépenses sur votre budget de recettes, vous en ayez été quitte pour prendre un fiacre. Mais si, au contraire, votre modeste fortune vous interdit ce léger extra, il vous a fallu revenir à pied, traverser Paris en pataugeant dans la boue, quelquefois sous une pluie battante, et vous avez cent fois en route maugréé contre la Compagnie qui n’en peut mais, car il faut bien qu’après seize heures de travail, elle accorde un peu de repos à ses chevaux et à ses employés.
Il y a plusieurs façons de la manquer, cette bienheureuse voiture, la suprême espérance des attardés.
Quand on l’attend au passage, et qu’après avoir adressé au cocher des signes inutiles, on voit apparaître en lettres blanches se détachant sur un fond bleu le mot redouté, le désolant : Complet on enrage ; mais, après tout, on s’y attendait un peu ; on fait contre fortune bon cœur, et l’on continue à cheminer. On se flatte vaguement qu’il en passera encore une, et, soutenu par cette illusion, on finit par arriver pédestrement au logis sans trop s’apercevoir de la fatigue.
Le pis, c’est de se présenter à la station, tête de ligne, juste au moment où vient de se remplir l’unique omnibus en partance. Pas moyen de s’y tromper ; c’est bien le dernier. Le préposé qui tourne la manivelle pour fermer la devanture du bureau vous a répondu qu’il n’y en a plus d’autre, et les voyageurs qui vous ont devancé vous rient au nez quand vous leur demandez poliment s’il ne reste plus une seule petite place.
L’arrêt est sans appel. Vous n’avez plus d’autre moyen de transport que vos jambes, et il faudra qu’elles vous portent jusqu’à destination, car vous ne le rattraperez pas en route, ce maudit véhicule sur lequel vous comptiez pour éviter une longue étape."

Une jeune femme dort dans l'omnibus qu'a pris Paul Freneuse, peintre de renom. Mais alors qu'ils arrivent au terminus, elle ne bouge toujours pas : elle est morte. Cause naturelle ou meurtre ? Paul décide de mener l'enquête...
Pages
n.c
Collection
n.c
Parution
2019-04-02
Marque
La Gibecière à Mots
EAN papier
9782374633473
EAN EPUB SANS DRM
9782374633473

Informations sur l'ebook
Prix
2,49 €

Suggestions personnalisées

Aide

Recherche avancée

Recherche avancée

Plan du site

aide

Contact

Contact

contactez-nous

Information site principal

Site principal

Retour https://www.lecadransolaire-librairie.com/

37 rue de l'Hôtel de Ville
63200 Riom